Bandeau inférieur

Comprendre le Pays/Le Conseil de Développement : rôle et composition

Le Conseil de Développement : rôle et composition

En juillet 2001, après de nombreuses réunions d’informations sur les huit cantons du territoire, est installé le Conseil de Développement du Pays de la Haute-Vallée de l’Aude.
 
Fort de 275 membres issus de tous les territoires du périmètre d’étude du Pays, ce Conseil est l’instance qui va présider à l’élaboration du projet de développement durable de la Haute-Vallée de l’Aude et qui, in fine, scellera la Charte de Développement qui sera proposée à l’Etat, à la Région et au Département.
 
Depuis le début de l’automne 2001, une douzaine de commissions est à l’œuvre pour faire émerger la Charte de Développement. Elles regroupent alors en moyenne 30 à 40 personnes représentatives des secteurs économique, associatif et politique du territoire.
 
En juin 2002, le Séminaire de Ninaute, qui réunit 120 acteurs locaux permet de confronter les réflexions des différentes commissions et d’exprimer un « regard croisé » sur les perspectives de développement de la Haute-Vallée de l’Aude. L’ébauche d’une stratégie de développement territorial naît ici, qui sera matérialisé moins d’un plus tard, en janvier 2003, par la parution de la Charte de Développement du Pays de la Haute-Vallée de l’Aude.
 
Cette période, riche en échanges, fait place à un temps plus institutionnel, celui de la ratification volontaire de la Charte par les collectivités locales et leurs groupements, celui de l’adhésion au Syndicat Mixte de la Vallée de l’Aude et des Pyrénées Audoises.
Croisé avec le regroupement des Communes en Communauté de Communes, ce n’est que pendant l’année 2004 que le Syndicat Mixte est en capacité de poursuivre utilement ses travaux, réunissant la quasi-totalité des Communes du Pays.
 
Depuis lors, le Conseil de Développement se réunit de façon plus espacé, la plupart du temps sous la forme de commissions de travail, comme celles relatives au secteur touristique en 2006, ou sous la forme d’un groupe de travail transversal qui se réunira plusieurs fois en 2007 et 2008.
 
Faire vivre un Conseil de Développement reste une préoccupation de l’ensemble des décideurs locaux, face aux enjeux de la nouvelle période contractuelle 2007-2013 qui mobilisent fortement l’ensemble de l’équipe du Pays, aux côtés des partenaires départementaux et régionaux.
 
Le régime de croisière pertinent d’un Conseil de Développement renouvelé reste à inventer.